Gestion de flottes automobiles : pourquoi le big data va-t-il devenir un enjeu stratégique ?

05 Juin. 2017

Aujourd’hui les logiciels de gestion de flottes automobiles sont essentiellement utilisés pour gérer unitairement les véhicules ainsi que les événements qui y sont rattachés. Cette gestion micro de chaque véhicule avec son ou ses conducteurs associés permet au manager de suivre au quotidien son parc.

Par contre, l’analyse macro des données générées par l’ensemble des parcs restent assez limitée. Et pourtant, ce sont des millions de datas extrêmement utiles qui sont produites dorénavant par les parcs automobiles :

Pourquoi ces datas sont-elles aussi stratégiques pour le gestionnaire de parc auto ?

En fait, ces datas vont faire émerger des grandes tendances qui vont lui permettre d’exercer son métier différemment : en effet, au lieu de subir les événements, le gestionnaire de parc va pouvoir de plus en plus s’inscrire dans une logique prédictive afin de mieux rationaliser la gestion de son parc :

Une nouvelle vision du fleet management :

En benchmarkant ainsi plus systématiquement les fondamentaux de son parc, le gestionnaire peut trouver des relations et des corrections entre différents facteurs. Ces nouveaux indicateurs lui donnent également une nouvelle vision de son métier qui sera ainsi de plus en plus axée sur la gestion prédictive.

Les enjeux essentiels du big data intégré à son métier étant :

Digiparc, une solution de fleet management orientée big data :

Mais le plus grand danger avec le big data, c’est la data elle-même et son inflation galopante qui non maitrisée peut rendre inefficace toute tentative d’interprétation.

Fondamentalement, Digiparc est structuré pour répondre parfaitement à ces enjeux. En effet, la logique de séparation forte entre le référentiel et l’opérationnel, permet de générer de la data facile à exploiter et à analyser.

Grace à une démarche axée sur le reporting (plus de 50 types de rapports disponibles), Digiparc offre par ailleurs la possibilité de croiser des datas dans tous les sens et ce sur vos principaux centres d’intérêt.

Par ailleurs, la systématisation des alertes permet au gestionnaire de s’appuyer sur un système robuste d’interprétation prédictive de la data.

Enfin, avec la nouvelle version 5.0 de Digiparc, les dashboard sont dorénavant présents à tous les nouveaux de l’interface et permettent à tout moment d’avoir une vision globale de la situation de son parc.

Pour conclure, la révolution big data dans le monde du fleet management ne fait que commencer !

 

Olivier LOMBART
Business Development Manager France