Prévention des risques automobile en entreprise: Augmentez la sécurité routière en trois étapes!

03 Févr. 2017

Savez-vous que le risque routier est la première cause de décès au travail ?
En effet, chaque année 11% des personnes qui perdent la vie sur la route sont des salariés qui se déplacent pour leur travail. Cependant, la plupart des entreprises -notamment celles de petite taille- choisissent de se voiler la face en fermant les yeux sur un risque bien réel.

Savez-vous que les patrons d’entreprises risquent de lourdes sanctions civiles et pénales si un de leurs salariés subit un accident au volant sur un trajet professionnel ?
Rare sont les entreprises qui prennent la peine de faire face à ces faits et de mettre en place à leur niveau des actions de prévention routière.

L’augmentation de la sécurité des individus est la responsabilité des employeurs quelle que soit la taille de la flotte, c’est pourquoi les entreprises doivent penser sérieusement à mettre en place une démarche commune de prévention des sinistres.

Avec DIGIPARC, augmentez la sécurité de vos employés en trois étapes !

Un bon plan de prévention compte 3 phases distinctes : le diagnostic, qui permet d’identifier et d’analyser le risque automobile d’une entreprise, l’élaboration et la mise en oeuvre d’un plan d’action cohérent (sur les véhicules, sur les conducteurs, etc.) et le suivi et l’évaluation du programme de prévention.

Cartographier et faire baisser la sinistralité :

Afin de pouvoir diminuer les sinistres, il frauderait d’abord les identifier, c’est pourquoi on commence par une cartographie des sinistres passés. Cette cartographie nous permettra de relever les comportements « sinistrogène ».
L’accès aux données de votre parc auto. sera garanti par DIGIPARC qui prend le soin de les archiver et qui mesure par la même occasion la sinistralité de la flotte et de ses sous-ensembles analytiques (ex : département, service, conducteur, véhicule,...).

L’élaboration et la mise en oeuvre d’un plan d’action :

Les responsables doivent à partir des cartographies et analyses faites proscrire un ensemble d’actions à appliquer sur les véhicules et sur les conducteurs.
DIGIPARC assurera un point très important : la communication avec l’ensemble des collaborateurs. En effet, une communication efficace avec les collaborateurs réduit jusqu’à 40 % la fréquence des petits sinistres.
De plus, l’outil dispose d’un système d’alerte qui pourrait être exploité dans le plan d’action engagé pour la diminution de la sinistralité. Concrètement, DIGIPARC alerte les utilisateurs de tous les changements et mises à niveau qui doivent être effectués à l’instar des visites techniques, vidanges, changements de pièces, renouvellements de permis, formations, etc.

Le suivi et l’évaluation du programme de prévention :

Vous pouvez facilement observer l’efficacité des actions mises en place grâce à DIGIPARC ; en consultant l’ensemble de statistiques et de mesures de sinistralité calculées automatiquement par l’outil, vous pouvez savoir si le programme de prévention a pu atteindre ses objectifs.
Selon les études du marché, le risque automobile représente jusqu’à 15 % du coût de la flotte alors que l’entretien n’en totalise que 8 %.
Donc, la mise en place d’un plan de prévention avec DIGIPARC ne coûte pas si cher que cela et peut rapporter gros.